Vous êtes ici

Groupes des superviseurs bancaires francophones

Ce groupe rassemble les superviseurs des pays francophones pour favoriser leur dialogue avec le Comité de Bâle.

À la suite du vœu exprimé par les gouverneurs francophones réunis à Paris en juin 2004, les superviseurs des pays francophones, jusqu'alors répartis entre plusieurs groupes régionaux, ont décidé de se rassembler au sein d'un nouveau groupe spécifique, le " Groupe des superviseurs bancaires francophones " (GSBF). Ce groupe réunit à la fois des superviseurs de pays membres et non membres du Comité de Bâle, afin de développer des relations étroites avec ce dernier. La langue de travail est le français.


La création du GSBF s'inscrit dans la volonté continue du Comité de Bâle de collaborer avec les groupes régionaux de superviseurs, afin de mieux prendre en compte les caractéristiques propres aux systèmes bancaires des États non membres du Comité. De plus, le groupe bénéficie du soutien de l'Institut de stabilité financière, organisme rattaché à la Banque des Règlements Internationaux (BRI), pour des formations sur place en langue française.


La présidence du GSBF est tournante. Le Secrétariat général de l’ACPR assure actuellement le secrétariat du groupe.


Le programme de travail du GSBF comporte l'examen de questions réglementaires et de supervision présentant un intérêt commun pour les superviseurs des pays francophones. Les discussions relatives aux réformes internationales se trouvent au cœur des travaux et ont pour objectif d'en faciliter la mise en œuvre. Les échanges permettent aussi aux membres du groupe de mieux connaître les différents cadres nationaux, afin de mettre en perspective leur propre approche.

Mis à jour le : 04/08/2017 11:35