Allez au contenu ,Allez à la navigation

Bâle III

La réforme dite de « Bâle III », qui constitue la réponse du Comité de Bâle à la crise financière, vise principalement à :

Elle vient compléter une première série d’amendements à l’accord de Bâle II intervenus en juillet 2009 relatifs au risque de marché visant à :

  • renforcer le suivi des activités de marché (introduction d’une mesure de risque supplémentaire IRC ; alignement du traitement des positions de titrisation sur celui du portefeuille bancaire). Cette partie entrera en vigueur dès le 31 décembre 2011.

À ces réformes micro-prudentielles visant à renforcer la résilience propre des établissements de crédit, s’ajoutent des propositions de nature macro-prudentielle, en cours d’élaboration, visant à réduire la procyclicité (ex : coussin de capital contracyclique) ainsi que le risque systémique.

L’Accord de Bâle III comprend un ensemble de mesures destinées à renforcer la résilience des grandes banques internationales ainsi que des mesures spécifiques sur le risque de liquidité. Ces deux textes ont été publiés le 16 décembre 2010. Une version révisée de l'Accord de Bâle III complétée sur le risque de contrepartie a été publiée le 1er juin 2011.

Une version amendée du standard relatif à la liquidité à court terme (LCR) a été publiée le 6 janvier 2013.

Sa mise en œuvre sera progressive :

  • les premières mesures entreront en vigueur le 1er janvier 2013 ;
  • l’ensemble des mesures devront être appliquées au 1er janvier 2019.

Afin de faciliter une mise en œuvre harmonisée du dispositif, un système de questions/réponses est disponible sur le site internet du Comité de Bâle, sur les thèmes du capital et de la liquidité, mais également sur le risque de contrepartie.

Le paquet CRD IV, composé d’une directive et d’un règlement européen, met en œuvre Bâle III en Europe à compter du 1er janvier 2014. Ces textes sont disponibles sous le lien suivant.

Haut de page

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Pour en savoir plus, cliquez ici. X